Télécoms

Eté 2009 : la presse relate un nouveau suicide à France Télécom. Puis un autre, et un autre encore… et encore…
Au rythme de ces dramatiques événements, se dessinent l’ampleur et la profondeur de la crise sociale chez « l’opérateur historique ».
Pourquoi et comment l’entreprise, et les salariés, en sont-ils arrivés là ?
Cette question, Yves Montagnon se l’est posée. En tant que citoyen, en tant que salarié et cadre supérieur de France Télécom. Sa tentative de réponse vient de l’intérieur, tantôt amère ou corrosive, tantôt bienveillante ou souriante, toujours empreinte d’émotion.

Un psychologue du travail (non clinicien) habilité IPRP, au travers d'un CDD de 6 mois est recruté afin de renforcer en local les compétences dans le domaine de la prévention des risques psychosociaux, prévention primaire, secondaire et tertiaire.

Pour la CFDT , c’est une expérimentation regrettable puisque le recrutement se fait sur la base d’un CDD de 6 mois,. Ce serait donc accepter la précarité, alors que l’activité doit s’inscrire dans la durée. Nous souhaitons aussi que cette personne soit indépendante sans aucun lien de subordination avec FT

En ce qui concerne Cahors, Mme Audy souhaitait un dossier exemplaire. Il l’a été. Les 50 emplois sont res-tés à Cahors.
Le projet que la CFDT avait défendu en CE, sous le règne de Mr Martinez, sans réussir à se faire entendre a abouti au résultat que nous demandions.
Plus fort encore, les négociations de fin avril vont permettre à une trentaine de salariés d’Alès, déplacés d’office à Nîmes il y a deux ans, de revenir à leur ville d’origine.

Personne n’aurait jamais imaginé cela il y a un an !!!

Le 10 novembre 2009, les cadres du Groupe France Télécom Orange ont confirmé le choix d'un élu CFDT pour les représenter au Conseil d'Administration du Groupe France Télécom Orange. Daniel Guillot a été élu avec plus de 32% des suffrages.
Ce scrutin s'est déroulé dans une période particulièrement troublée de la vie de l'entreprise, favorisant une campagne électorale par médias interposés avec une très forte présence médiatique du candidat CGC-UNSA, qui a beaucoup interpellé nos équipes.