SSR 31/09

Partons d’un constat : 16 millions de français, soit un sur quatre, appartiennent à une catégorie socioprofessionnelle en croissance : les retraités.

Cette population qui a des revenus stables quel qu’ils soient attire la convoitise de grands groupes.

Pour preuve, il y a de plus en plus de salons séniors qui sont, coïncidence, jumelés avec des salons du tourisme, nous entrons dans la Silver Economie.

Mais ceci n’est qu’un leurre car si certaines retraites sont supérieures à quelques SMIC, la retraite brute médiane est légèrement inférieure à 1200€ par mois.

Quelques 6 millions de retraités ont une retraite inférieure à ce montant, pour mémoire le minimum vieillesse étant de 792€.

Les retraités ont une espérance de vie qui continue de progresser, et corrélativement la durée de la retraite. Plus de 40 années séparent le plus vieux retraité du plus jeune, ceci correspond à deux voire trois générations.

La plupart des retraités actuels ont connu les « trente glorieuses » et différentes crises avec notamment celle du premier choc pétrolier de 1973 et la mutation des PTT avec différentes grèves dont la plus importante en 1975.