La Poste

Cette célèbre devise olympique qui signifie "plus vite, plus haut, plus fort" conviendrait tout à fait à l'esprit que la direction du Centre Financier de Toulouse a voulu insuffler à ses troupes lors des réunions du PACS (Plan d'Action Commerciale et de Service) qui se sont tenues entre décembre et janvier.

Le message en effet était clair : nos résultats 2013 ont été excellents, il faut que nos résultats 2014 soient… mieux qu'excellents !

Bon, même si le trait est un peu grossi, l'idée est quand même à peu près celle-là. Il ne faut pas oublier que les résultats sont avant tout le fruit du travail et de l'implication de l'ensemble des postières et postiers du centre, dans un contexte de mutations pourtant pas toujours facile.

Les élections organisées par la poste le 18 octobre ont revêtues un caractère particulier et important pour nos équipes.

En effet, ces élections sont les premières depuis l'entrée en vigueur de la loi du 5 juillet 2010 sur la rénovation du dialogue social, qui réforme notamment les règles de représentativité des syndicats de fonctionnaires.
Ainsi, pour continuer à exister, les organisations doivent obtenir des sièges dans les instances.
Ce qui oblige à franchir des seuils s'échelonnant entre 3 % et 7,5 % (contre 10 % dans le privé).

Les postiers ont voté au niveau national et local.

llaa4-9Les élections pour le renouvellement des représentants du personnel du conseil d’administration du groupe La Poste ont lieu tous les cinq ans. Elles se sont déroulées le 16 novembre. 7 sièges sur 21 sont attribués aux organisations syndicales.
Ces élections avaient un enjeu particulier dans un contexte national à double détente : la modification du statut de La Poste, (transformation en S.A.), au printemps 2010 et la réforme des retraites.
Notre progression globale au niveau régional par rapport au scrutin de 2005 est remarquable : + 2,34% (+ 1,5 % niveau national). Les résultats du périmètre Toulousain encouragent la jeune équipe du 31 et confortent les militants des autres départements qui viennent leur apporter leur soutien.

La majorité de nos représentants participait pour la première fois à l’organisation de ces élections.

L’équipe de la liaison poste Midi Pyrénées a réalisé des supports de communication innovants pour cette campagne.

Aujourd’hui sur cette lancée , c’est tout un travail de déclinaisons de plans d’action et surtout de mise en place de relais locaux avec les militants et adhérents du terrain qui est en construction.

llaa5-4

Au Sénat, nous avions proposé aux centristes un amendement pour obtenir la prévoyance santé collective pour les fonctionnaires de la poste. Malgré l’opposition farouche de la Mutualité et de FOcom, soutenu par sa confédération, et grâce à notre présence sur place le samedi soir fort tard, l’amendement n’a pas été retiré et a même été voté à l’unanimité. L’IRCANTEC (régime de retraite complémentaire pour les salariés de la fonction publique et des entreprises publiques) a été maintenu pour les postiers salariés actuels. Le débat à l’Assemblée Nationale a débuté  le 15 décembre.