DAST

Les services ont été réorganisés au 1er septembre et une commission de suivi est programmée début octobre.

La CFDT sera très présente lors de cette instance car elle permettra de soulever les points critiques de façon très pragmatique.

Ce qui à la présentation du projet n’était que suggéré pourra être jugé sur pièce.

Corine F.

 La CFDT attend des parlementaires les réponses aux questions  suivantes : Comment dans le cadre de la loi, rénover le service public postal , garantir son financement et répondre à la question essentielle de l’avenir de la poste et de la pérennité de l’emploi des postiers ?

Ni privatisation : verrouiller le caractère public à 100%.

La loi votée au sénat a précisé le statut de l’entreprise  et renforcé son caractère public ; la CFDT reste cependant vigilante  lors des débats qui s’ouvrent maintenant à l’assemblée nationale. Entre « l’imprivatisable» du ministre  Christian Estrosi et le projet il y a tout de même de la sémantique dans l’air . Ce que refuse la CFDT c’est l’entrée possible d’investisseurs privés dans le capital de la poste .Nous voulons que la loi prévoit le caractère public des investisseurs pour l’avenir.

Ni  statut quo : Approfondir et financer les missions de service public.

Il faut donner toutes ses chances à la poste  afin qu’elle puisse se développer  sur d’autres marchés  et poursuivre l’ensemble de ses missions avec la qualité de service qui lui est reconnue.
Les missions de service public s’inscrivent dans le domaine marchand de l’activité postale, les dissocier des  autres activités  commerciales en augmenterait le coût  et en réduirait la qualité.
Les quatre missions dévolues à la poste pour quinze ans sont bien prévues ; Pour autant elles demeurent limitées à l’essentiel alors que les besoins de la population  et la  population elle même en tant que telle évolue.
La CFDT a émis des propositions qui visent à offrir un service de qualité à tous les citoyens  mais aussi à garantir le financement de ces missions.

Pour la CFDT cela passe par un débat national aujourd’hui  sur la rénovation des services publics  postaux marchands  en France.

Pour un projet social pour les postiers : apporter des réponses concrètes aux postiers.

Si la CFDT a obtenu deux avancées majeures pour les postiers l’une pour le maintien des contractuels sous le régime IRCANTEC  , et une autre sur la possibilité d’avoir enfin un accord de santé prévoyance collectif pour les fonctionnaires , le combat continue pour que le nouveaux recrutés puissent bénéficier du même régime de retraite complémentaire .

Les propositions  soumises aux parlementaires par la CFDT tendent toutes  à garantir pour l’avenir un emploi à temps complet pérenne et de qualité.

GARANTIR UN AVENIR POUR LA POSTE, C EST GARANTIR UN AVENIR  POUR TOUS !