La conjoncture actuelle dans les autres réseaux bancaires, et plus largement concernant l’emploi en France, est pour le moins anxiogène. Une concurrence accrue, des licenciements importants et des règles bancaires toujours plus dures… autant de raisons pour la CFDT de vouloir obtenir des garanties fortes.

Dans ce contexte, le projet d’accord AMB2 semble être comme un bouclier car il permet la garantie du maintien des emplois. A savoir que, cette négociation a permis d’obtenir l'engagement de l’entreprise de conserver les 19 Centres Financiers ainsi que ceux des Dom au moins jusqu'en 2020.

Outre cela, une véritable prise en compte d'un besoin de formation de qualité ainsi qu'une meilleure visibilité sur les parcours professionnels sont clairement exprimés dans cet accord.

La CFDT veillera bien entendu au respect de ces engagements. Une véritable nouveauté dans ce projet également : le pavé management, qui est un socle important sur lesquels les managers de proximité pourront s'appuyer afin de mieux encadrer leurs équipes.

L'organisation de travail a également été embarquée dans cet accord, bien qu’il fut l'objet de nombreuses divergences et de négociations "musclées ".

Toutefois la poste ayant décidée de réorganiser les régimes de travail avec ou sans cet accord, il était préférable de les cadrer au travers d’un texte négocié. Cet accord permettra donc d’avoir un cadre national dans lequel pourront ensuite se décliner les négociations locales sur chaque site.

Céline LAFON

Elue CT & CHSCT, Centre Financier La Poste Toulouse